La puce à l'oreille

10 août 2019
Conseil
la puce à l'oreille

Voilà qui devrait vous mettre  « la puce à l’oreille »…

…des petits points noirs cachés entre les poils de votre animal chéri.

Paroles de grands-mères, mais qui disaient vrai, les puces adorent la chaleur et l’humidité, deux conditions requises pour leur bien-être et leur prolifération. C’est pour cela que nous constatons des pics de prolifération à la fin de l’été.

Dans les herbes hautes c’est là que les puces attendent que leur hôte se présente. Un chien peut donc être contaminé lors de sorties dans la campagne, mais aussi lorsqu'il est en contact avec d'autres animaux porteurs de puces.

Les puces adultes colonisent le pelage de nos chiens et chats, alors que leurs œufs et larves se développent en milieu extérieur comme la niche du chien, les tapis, les coussins ou le canapé : 5% de ces parasites vivent sur nos animaux de compagnie, 95% se trouvent dans nos habitations sous forme d’œufs ou de larves, attendant tranquillement de devenir adultes.

En hiver, les risques de contamination diminuent fortement en extérieur, mais nos intérieurs chauffés constituent des endroits bien cocooning pour les puces. L’intérieur de nos habitations s’avère tout à fait favorable à leur développement tout au long de l’année.

C’est donc tout logiquement que nous allons devoir combattre les larves pour combattre les puces. Sans oublier qu’éliminer les puces adultes lors du traitement de votre animal permettra de réduire de nouvelles pontes mais également de priver les larves de leur source principale d’alimentation : les déjections des puces adultes.

Il ne vous restera plus qu’à traiter les lieux susceptibles d’accueillir des larves et mettre fin à ce cercle vicieux.

Reste à trouver leurs cachettes. Parce qu’il est très difficile de détecter la présence d’œufs et de larves dans la maison, commencez les investigations par l’inspection du pelage de votre animal, qu’il se gratte ou pas. Leurs cachettes favorites ? Autour de la tête, la fin du dos au-dessus de la queue ou sur le ventre. Un peigne à puce vous sera d’une grande utilité et ses dents très serrées vous faciliteront la tâche pour pièger les parasites. Si vous découvrez des petits points noirs, qui sont en fait leurs excréments, un traitement anti-puce s’impose.

Un traitement adapté à l’animal. Un traitement antiparasitaire s’administre en prenant en compte, l’espèce, l’âge, le mode de vie et les éventuelles allergies de votre animal. Le traitement sera à renouveler régulièrement, et tous les animaux de la maison devront être traités en même temps. Les sprays, les colliers ou les pipettes ont une action à la fois préventive et curative. Les shampooings et les poudres ne sont efficaces qu'en cas d'attaque. Le traitement le plus efficace actuellement est sans conteste le comprimé mensuel.

Comment leur dire adieu. Nous y voilà, tout le monde est traité, passons maintenant au grand nettoyage de l’habitation. Coussins, couvertures, tapis, panier du chien ou du chat … on aspire tout ce qui peut être aspiré et on se débarrasse du sac une fois terminé. Compléter ce grand ménage en pulvérisant tous les endroits à risque avec un spray antiparasitaire pour l’habitat.

Un petit conseil. Pas de répit, traiter préventivement et très régulièrement tout vos animaux, été comme hiver !

Pour les chats : https://www.yupize.com/categorie/40

Pour les chiens: https://www.yupize.com/categorie/39

Skip in 4 s